Réseau des écoles publiques alternatives du Québec

De Summerhill à aujourd’hui

Élève de la première cohorte de l’école alternative Tourterelle en 1977, madame Ward quitta cette école à la fin de son primaire pour y revenir en 2002 comme parent : ‘’Je suis revenue chez moi’’ dira-t-elle. Elle suivra deux de ses enfants à l’école secondaire alternative L’Agora et totalisera ainsi une participation parentale de 14 ans dans ces deux écoles alternatives. Au-delà de l’anecdote, Julie Ward nous permettra d’analyser la place qu’ont occupée les enfants pendant toutes ces années, le rôle qu’y ont joué les enseignants, les directions et les parents. Cette plongée dans la réalité d’une école alternative primaire et secondaire, dans son évolution sur une période d’une quarantaine d’années, ne peut être que révélatrice en regard des conditions que les écoles alternatives québécoises se sont données pour naître et se développer.

https://vimeo.com/157686248

Julie Ward et ses quatre enfants
Josianne, Xavier, Nolan et Flavie