Suite à la dernière rencontre du CA du RÉPAQ, le 11 novembre dernier, il est apparu nettement que les acteurs des écoles alternatives ressentent actuellement  un vide dans le discours et une fragilisation de leur identité. Que deviennent leurs 17 conditions face aux exigences de la Santé Publique? Et l’enfant dans tout ça?

 

On sent le besoin de parler aux membres et au public en général, de raviver l’espoir d’un avenir meilleur où l’école alternative pourra retrouver la qualité de vie qu’elle a toujours mise de l’avant pour les enfants, les parents, les enseignants, les services de garde et les directions.

 

Le RÉPAQ a choisi la plateforme de discussion SLACK et le premier groupe visé pour le moment est constitué par les membres du conseil d’administration du RÉPAQ.  Mais cette plateforme permet de créer de nombreux ‘’canaux’’ par thèmes de discussion et donc de s’ouvrir à la grande communauté du RÉPAQ. À SUIVRE.

Laisser un commentaire